Histoire

Le CAPS est une équipe de recherche de l’Université de Poitiers partie de l’ex EA 4050 jusqu’au 1er janvier 2020, de l’URM RPpsy depuis lors.

Ses recherches s’inscrivent dans le champ de la psychopathologie clinique psychanalytique en intégrant une ouverture à des disciplines proches, dont la psychiatrie en premier, avec une collaboration ancienne à l’origine de la recherche en psychopathologie de l’équipe actuelle (EA 3800). À cette association originaires’est ajoutée une alliance avec les juristes pénalistes de l’université de Poitiers [ex-EA 1228 EPRED] dès la fin du précédent contrat.

Depuis, cette double alliance pluridisciplinaire a soutenu la structuration de l’équipe de recherche selon deux axes l’un appuyé sur le domaine de la médecine Psychopathologie clinique et médecine, l’autre sur celui du droit (pénal et civil) : Psychopathologie clinique et droit.

Sur la base de ces axes, les collaborations pluridisciplinaires se sont enrichies en s’élargissant au sein de la Maison des Sciences de l’Homme en Société (MSHS) aux historiens [EA 4270, EA 3811, UMR 7302], sociologues [EA 3815], philosophes [EA 2626] et littéraires [EA 3816] de l’université de Poitiers.

Ces liens ont conduit à l’intégration de la Composante dans le CPER-FEDER 2015-2021 et soutenu les recherches nationales pour 4 contrats dont 1 ANR, régionales pour 4 contrats, les financements de la Fondation MSH (4) et d’autres (dont une bourse doctorale) et les projets internationaux.

Dans cet ensemble d’alliances, le CAPS promeut la référence à la psychanalyse, à sa théorie et à sa clinique, avec le souci de la confronter à des approches distinctes mais complémentaires en Sciences Humaines.


Les axes de recherche

Axe 1 : Psychopathologie du corporel : cliniques actuelles

Le premier axe « Psychopathologie du corporel : cliniques actuelles » a pour objets :

  • le corporel dans le champ médical
  • la mise en scène corporelle
  • les dispositifs techniques et l’appareillage corporel.

Ses recherches portent sur diverses expressions psychopathologiques et cliniques du registre du corps, de ses représentations psychiques, figuratives, scéniques et de son affectation.

L’objectif est de proposer des conceptualisations qui rendent compte de la diversité et de la complexité des cliniques contemporaines soit qu’elles résultent d’une confrontation à la défaillance corporelle, durable ou transitoire (cancer, handicap, vieillissement), soit d’un recours aux manifestations et symptômes corporels tels que les marques corporelles ou le corps augmenté (d’implants médicaux ou non), soit de la mise en forme du corporel via le virtuel dans la culture (image corporelle, sexualité, projection) notamment à l’adolescence.

Le discours médical y est aussi interrogé dans ses effets psychiques aliénants sur le sujet malade (somatique ou psychiatrique) et sous l’angle du transfert.

Les cliniques du corporel visent donc à apprécier la subjectivité du corps que ce soit en médecine ou dans le champ culturel.

Axe 2 : Psychopathologie, droit, liens et subjectivité

Le second axe Psychopathologie, droit, liens et subjectivité comporte deux sous-axes :

2.1. La subjectivation de la violence et ses impasses en criminologie et victimologie

La subjectivation de la violence et ses impasses en criminologie et victimologie” a pour objets:

  • l’acte violent envers soi ou l’autre notamment en famille (suicide, maltraitances, violences sexuées et sexuelles);
  • le trauma et sa répétition;
  • les logiques subjectives, inter et transgénérationnelles en jeu.

La subjectivation est étudiée à différents niveaux, de l’implication subjective à l’élaboration en passant par la symbolisation, selon le contexte de la recherche judiciaire, pénitentiaire ou de soins contraints ou libres et sous l’angle des effets subjectivant des dispositifs thérapeutiques dans ces mêmes contextes.

Les recherches prennent appui sur l’étude des liens intrasubjectifs et intersubjectifs quel que soit le genre ou la génération afin de rendre compte, dans une perspective psychanalytique singulière et groupale, du recours à l’acte violent.

2.2. Étude clinique des liens de filiation, de parenté et de parentalité et de leurs transformations contemporaines

Ces travaux de psychopathologie sont enrichis par des travaux de clinique du second sous-axe : l’Étude clinique des liens de filiation, de parenté et de parentalité et de leurs transformations contemporaines. Les actes violents et leurs effets comme les transformations des liens sont étudiés du point de vue clinique et psychopathologique comme des solutions subjectives dans le rapport du sujet à la transgression et au lien social.

Politique scientifique

Les missions principales sont de concourir à l’avancée de la recherche en psychanalyse et psychopathologie et à leur valorisation.

Les chercheurs du Caps sont tous des praticiens, ce qui favorise la venue d’interrogations théorico-cliniques en particulier face à

  • des manifestations du malaise dans la culture
  • et à l’incertitude subjective et/ou identitaire qui résulte des modifications du lien social, des liens familiaux, des liens entre soignant et soigné en rapport avec les modifications technologiques et techniques de notre monde contemporain.

Les formes de la souffrance psychique comme celles de leur prise en charge chez l’enfant, l’adolescent ou l’adulte sont au cœur des différents travaux.

Les spécificités des missions tiennent pour une part aux collaborations interdisciplinaires passées et actuelles du CAPS.

Objectifs:

  1. renforcer la reconnaissance et la visibilité de l’équipe au niveau de sa production scientifique nationale et internationale
  2. maintenir voire renforcer le dynamisme en matière de collaborations disciplinaires
  3. accroître les collaborations nationales et internationales afin de préparer des appels à projets nationaux et internationaux.
  4. soutenir la recherche et l’obtention de financement pour les doctorants et améliorer leur accompagnement

Contrats et recherches

Contrats nationaux

Programme ANR « Homoparentalité, fonctionnement familial et développement des enfants » (2014-2018)

Porteur : Ducousso-Lacaze, A. Laboratoires associés au CAPS : CURAPP-ESS UMR 7319, Amiens ; LPPL-UPRES EA 4638 Angers-Nantes : 14 Chercheurs et enseignants-chercheurs au total. Financement CNAF en complément du programme ANR ci-dessus.

L’intime conviction : incidences sur le jugement des jurés et des magistrats. Régulations socio-cognitives et implication subjective

Porteur : Grihom, M-J. 2012-2015. Co-responsables : Esnard C. (CeRCA, Poitiers) et Leturmy L (ISC-EPRED, Poitiers). Contrat Groupement d’Intérêt Public, Mission Droit et justice. Rapport final (juillet 2015) consultable sur le site de la Mission.

Prise en compte par les médecins des directives anticipées en soins palliatifs.

Porteur : Albarracin, D. (septembre 2017-septembre 2018). Contrat de recherche n°2017-E27 Cancéropôle du Grand Sud-Ouest (Groupement d’intérêt national).

Équipes impliquées :

  • Dolorès Albarracin, EA4050-CAPS, Université de Poitiers
  • Stéphane Jouffre, UMR CNRS 7295, CeRCA, Université de Poitiers
  • Pr. Eduardo Bruera, Department of Palliative Care and Rehabilitation Medicine, MD Anderson Cancer Center, Houston, USA
  • Pr. Marilène Filbet, Unité des Soins palliatifs, Centre Hospitalier de Lyon Sud.

Contrats avec les collectivités territoriales (Plan-État région et fonds européens et AAP Nouvelle Aquitaine) en tant que porteur

Contrat CPER-FEDER (Contrat Plan, État, Région et Fonds Européens) Programme Insect Numériques- 2015-2020 – Axe 3 – thème 2  : Déficience, handicap, violence : le corps à l’épreuve »

Porteur pour le CAPS : Grihom M-J. en association avec L. Bodiou (Herma) et F. Chauvaud (Criham)

Jeu vidéo, compétences intellectuelles et narrativité.

Contrat CPER-FEDER (Contrat Plan, État, Région, Fonds Européens) Programme Insect Numériques- 2015-2020 Axe 1 : Développement du capital humain par l’éducation, la formation et l’inclusion sociale.  Thème   « Apprentissage». Porteur pour le CAPS : Haza, M.

Contrat régional Nouvelle Aquitaine (2020-2022) « Enjeux psychiques et psychosociaux de la compétition eSport chez les seniors » Prolongement de l’expérimentation Silver Geek »

Appel à projets ESR annuel. Co-Porteur pour le CAPS : Haza, M. En partenariat avec la MSHS, le CERCA, Asso Silver Geek, Chaire SSBE d’une part et OPEN, France Esport, Autonomlab, Villa Santé, Ubisoft, EGPE.

Contrat Régional AMI (2020-2022) : « Les huis-clos familiaux. Évaluation, prise en charge et prévention des violences en situation de confinement. L’exemple de l’ex-Poitou-Charentes » (juin 2020- juin 2022)

Porteur du projet : Élise Pelladeau (CAPS) en partenariat avec :

  • la MSHS, axe 3 « le corps à l’épreuve » Comité de pilotage : Bodiou L (HERMA)., Chauvaud F. (CRIHAM), Gaussot L. (GRESCO), Grihom M.J. (CAPS) , Leturmy L.(EPRED), Marchand J.-B. (CAPS), Morel H. (Espace  Mendès France) ;
  • UMJ Centre Psychotraumatisme, CH Laborit, Poitiers, Dr A. Delbreil et M. Voyer (membres associées du CAPS) ;
  • Réseau Violences conjugales de la Vienne Co-coordinatrice : S. Defounouloux (SPIP 86), A. Bertin (PRISM et commissariat) ;
  • SPIP de la Charente Maritime et SPIP de la Charente : 6) espace Mendès France (Poitiers), H. Morel.

Durée 24 mois ami-covid@nouvelle-aquitaine.fr

Contrats financés par des associations caritatives et des fondations en tant que porteur (FMSH)

Le corps défaillant, histoire et actualité

Grihom, M-J. co-responsable Chauvaud, F. (2015). Plusieurs laboratoires MSHS axe 3 et PRES associés – financement interMSHS.

Violences genrées dans le lien de couple, en famille.

Grihom, M-J. (octobre 2019 – mai 2020).  Séminaires interdisciplinaire de construction d’un projet ANR. Financement MSHS Poitiers.

Projet 2vies’ Enjeux psychiques et psychosociaux de la compétition eSport chez les seniors. Prolongement de l’expérimentation Silver Geek. Approche pluridisciplinaire

Marion Haza et laboratoire informatique de l’UP. Premier financement AAP-MSHS et de la Chaire Sport Santé Bien Être (Université de Poitiers), et apports laboratoires impliqués. Ce projet a débouché sur un appel à projet Région Nouvelle Aquitaine 2020 qui a été obtenu.

Fonction, Implication et Place de l’Expertise Psychologique dans les procédures criminelles

Grihom, M-J. co-responsable, Porteur Giorgia Tiscini (EA 4050, Rennes), (Sept 2020-Avril 2022). AAP RnMSHS 2019-2020 MSHS Poitiers, MSB Rennes, Plateforme PUD, Collaboration université UNIMOR (Modène, Italie)

Contrats financés par des associations caritatives et des fondations en tant que partenaire (FMSH)

Violences conjugales et vulnérabilité

Grihom, MJ. partenaire. Porteur du projet Claire Metz (Sulisom, Strasbourg). Financement MSH. 5 EC partenaires, 2 doctorants

Autres financement (partenaire)

La subjectivation et l’acte de violence sexuelle (incestuel ou non) sur mineur

Grihom, MJ. (2012-2015)  partenaire avec CRIAVS Poitiers, CAPS, Unité de Recherche Clinique en psychiatrie (URC-Inserm), Hôpital H. Laborit, Poitiers). Recherche sur fonds propres, partenariats avec des professionnels de diverses structures.

Partenaires du projet : SMPR Poitiers ; Espace Vienne Poitiers ; Hôpital psychiatrique Maison Garenne de Limoges : Service de soins ambulatoires pour les AVS ; TAGS de Niort ; Unité de Consultation en Soin Ambulatoire de La Rochelle ; Centre de détention d’Uzerche ; Centre de détention de Vivonne. Financement : budget du CRIAVS (un ingénieur de recherche à plein temps) et concours matériel et logistique de l’URC.

Prévention des violences en milieu carcéral au prisme des « peines internes »

Hachet, A. Partenaire d’une recherche pluridisciplinaire (2019-2020) avec Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.