• Psychologue clinicienne, psychothérapeute

Thèse de doctorat en cours

Recherche psychopathologique sur le mal-être et le suicide des personnels pénitentiaires.

Cette recherche s’intéresse au suicide des personnels pénitentiaires dont le taux est de 31% plus élevé que la population générale et 15,5% plus élevé que celui de la police (INSERM, 2011). Les raisons, les conditions, les enjeux psychiques de ces actes sont interrogés.

Pour ce faire, le personnel de surveillance pénitentiaire a été rencontré dans le but de recueillir son témoignage sous la forme de récit. 95 entretiens ont été réalisé sur la base du volontariat. La méthode de recherche utilisée est celle de l’entretien de recherche dans une perspective clinique se référant à la psychanalyse. Il s’agit d’entretiens non directifs où l’association libre est privilégiée pour permettre à la subjectivité de l’énonciateur de se manifester. Cette méthodologie autorise un récit du vécu professionnel dans le quotidien du travail du personnel de surveillance pénitentiaire et dans la singularité de son histoire.

Directrice : Marion Haza

Partenariats  : convention de doctorant associé au Centre Interdisciplinaire de Recherche Appliqués au champ Pénitentiaire (CIRAP).

Financement : Bourse de l’ENAP (Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire).

Date de soutenance : 9/9/2021

Biographie

Publications

2014 Master II Philosophie et Sciences du langage. Mémoire : Travailler et vivre : devoirs inconciliables ?

2013 Master I Philosophie et Sciences du langage. Mémoire : Le suicide de l’antiquité à nos jours.

2012 Diplôme Universitaire d’expertise judiciaire, psychiatrique et psychologique.

2009 Master II Psychopathologie, pratiques cliniques options criminologie et victimologie. Mémoire : Et si c’était l’histoire d’un homme ordinaire. Étude de cas d’un patient ayant commis un meurtre autour de la dynamique transféro-contre transférentielle.

2008 Diplôme Universitaire (attestation et certificat) de Sciences criminelles

2007 Master I Sciences Humaines et Sociales mention Psychologie.

Communications avec actes dans un congrès national

Piouffre, E. (2016). L’efficacité du suivi des personnes placées sous main de justice à l’épreuve de la clinique et de la subjectivation : l’exemple du parcours d’exécution des peines. Mbanzoulou, P. (dir). L’efficacité du suivi des personnes placées sous main de justice, nouvelles problématiques et nouvelles pratiques. Savoirs et pratiques criminologiques. (Coll). Les presses de L’ENAP, Agen.

Activité clinique

Depuis 2016 :

  • Psychologue en libéral
  • Membre du réseau CGS (Cancérologie, Gérontologie, Soins palliatifs) – REPY.
  • Membre du réseau APESA (Aide Psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance Aigue).

2016 : Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche – Université de Poitiers.

2013-2014 : Analyse de la pratique pour les professionnels du Dispositif Relais Sud 17.

2012-2013 : Psychologue Clinicienne, Association d’Enquête et de Médiation, Saintes. Expertise civile, pénale, journées de rencontres parents/enfants.

2011-2012 :Psychologue Clinicienne – Résidence Œillet des Pins –Saint Georges de Didonne.

2010-2011 :

  • Psychologue Clinicienne – Centre Pénitentiaire, Saint Aubin Routot.
  • Formatrice – prévention du suicide, DISP – Lille.
  • Recrutement du personnel de surveillance pénitentiaire, DISP – Lille.

2010 : Psychologue Clinicienne – Centre Hospitalier Henri Laborit – Poitiers.